Sky 56
© Renaud Araud / CMA-AFAA

TOUR SKY 56, LYON

AFAA architecture en tant que Architectes.

NAISSANCE D’UN PROJET

En 2010, le Grand Lyon est sollicité par Icade d’une part et Linkcity d’autre part, pour obtenir chacune un emplacement au cœur de la Part-Dieu dans le but de transférer leur direction régionale respective.

Le Grand Lyon, au travers de la Société Publique Locale (SPL) Lyon Part-Dieu, propose à ces deux entités de s’associer, ce qui permettait la construction d'un immeuble de grande hauteur au Sud du quartier, en plein réaménagements urbains (nouvelle rue Mouton Duvernet, extension de l’esplanade du Dauphiné, piste cyclable et nouvel axe piéton vers la gare, etc.). Les parcelles 5 et 6 sont ainsi choisies et réunies pour donner naissance au projet SKY « 56 ».

Icade et Linkcity lancent alors un concours privé en 2011, remporté par les agences Chaix & Morel et Associés et AFAA Architecture, associées pour l’occasion.

Grâce à un travail mené conjointement pendant 7 ans, le duo architectural offre ici une nouvelle vision de l'immeuble tertiaire de grande hauteur.


ENVIRONNEMENT ET INTEGRATION

Lyon est une ville où plusieurs quartiers sont caractérisés par leur architecture spécifique : le Vieux Lyon, la Cité Internationale réalisée par Renzo Piano, le nouveau quartier Confluence et son musée et la Part-Dieu qui est actuellement en plein développement et réaménagement urbain.

Le projet est situé à Lyon 3e, dans le secteur Part-Dieu Sud, bénéficiant d’une situation exceptionnelle au cœur de la ville et des affaires. Ce quartier est un véritable hub métropolitain qui compte un demi-million de déplacements par jour, lieu où convergent et se croisent les flux de mobilité de la ville, à l’échelle régionale, nationale et européenne. La Part-Dieu est le deuxième pôle d’affaires et tertiaire de France : le véritable centre économique de Lyon.

La parcelle du projet est délimitée par les voies de chemin de fer et crée l’angle entre la rue Mouton Duvernet et l’avenue Félix Faure. Elle bénéficie d’un positionnement stratégique d’angle et de double orientation. Les autres points forts de cette situation sont la visibilité optimale, l’accessibilité parfaite, et l’environnement accueillant (esplanade du Dauphiné à proximité immédiate).

Le projet s’intègre au développement général du quartier, entre réhabilitation et nouveaux bâtiments. Sa conception est basée sur le plan-guide de l’AUC, l’agence d’urbanisme de François Decoster et Djamel Klouche, pour s’intégrer au projet urbain global du quartier.

La proximité des transports en commun (tramway et station de Velo’v à proximité immédiate) favorise les circulations douces sur les abords et la facilité d’accès aux piétons. Pour compléter ces accès, un parc de stationnement de 332 places est installé en sous-sol. Un local vélo de 420 m² avec vestiaires et douches est également prévu.




DE GRANDES AMBITIONS

Favoriser la performance en toute simplicité

Optimiser la visibilité et l’attractivité des entreprises utilisatrices

Innover pour créer un lieu ouvert et connecté

Développer de vrais espaces d’échanges

Offrir une palette complète de services

Anticiper les nouveaux modes de vie au travail


RENOUVELER L’IMMOBILIER DE GRANDE HAUTEUR

Parmi les sujets importants pour le développement de SKY 56 définis par l’AUC, avec qui les architectes ont beaucoup échangé, l’un des éléments clés était de respecter et favoriser le « skyline » accidenté du quartier qui rappelle les Alpes toutes proches et dessiner ainsi le nouvel horizon du quartier de la Part-Dieu.

Ce nouveau développement cherche également à créer un quartier cohérent et habité, en connectant des projets isolés, parcellaires, afin de créer un « socle actif » de bâtiment en bâtiment, et un « sol facile » favorisant la liaison avec l’extérieur.

Enfin, l’une des ambitions était de décloisonner les programmes, de mélanger le privé et le public, d’y inclure des commerces et des services accessibles à tous, et d’offrir une continuité d’espaces intérieurs mutualisés.

La conception de SKY56 répond donc à trois enjeux : marquer la nouvelle entrée Sud du quartier avec une architecture forte et emblématique, concevoir un projet ouvert sur la ville, et offrir des espaces de vie et de travail innovants, stimulants et agréables.

La forme de SKY 56 est très singulière pour un Immeuble de Grande Hauteur (IGH) : ses pics et crevasses dessinent une silhouette forte, identifiable instantanément.

Un travail particulier a été réalisé sur son élancement et ses quatre failles qui fragmentent le monolithe en quatre volumes, à l’image d’un glacier, chacun engageant sa propre danse, son propre mouvement, sa propre identité.


UNE IMAGE IDENTIFIABLE

L’image de SKY56 naît également du travail spécifique fait sur la sérigraphie verticale de l’ensemble, pour renforcer l’effet cinétique de ces quatre formes qui s’imbriquent autour d’un noyau. Ainsi, la tour donne une impression d’élancement malgré son large socle et ses 56 mètres de hauteur.

La sérigraphie efface au maximum les éléments horizontaux incontournables d’un bâtiment comme les nez de planchers ou les retombées de faux plafond. Plus la sérigraphie est proche des arrêtes du bâtiment, plus celle-ci est dense afin d’accentuer la silhouette, les contours et les formes en pente des façades.


Le choix d’une sérigraphie « side-one » inaltérable, sur la face extérieure du verre, n’est pas non plus anodine puisqu’elle lui permet de rester perceptible malgré le reflet des vitrages sous certains angles.






Tous les matériaux et leurs techniques de mise en œuvre ont été choisis pour leur pérennité, leur aptitude au vieillissement, la facilité de nettoyage et de maintenance nécessaires (une grande nacelle est prévue pour le nettoyage en façade). Chaque module composant la façade vitrée sérigraphiée peut être changé indépendamment des autres.



CONFORT ET MODULARITE DES ESPACES INTERIEURS

SKY 56 offre 31 500 m² de SDP alliant tertiaire, nouveaux usages et services, sur 14 niveaux et culminant à 56 m de hauteur.

Le noyau du bâtiment est mutualisé et regroupe les batteries d’ascenseurs et monte charges, les cages d’escalier, gaines techniques et sanitaires. Ce noyau est implanté au centre du bâtiment, permettant de l’optimiser et de réduire son impact et volume.

Sa position centrale permet également de dégager des plateaux libres qui peuvent comporter 4 compartiments de plus de 500 m² chacun par étage.

Les plateaux de 2 200 m² proposés d’un seul tenant sont une originalité du projet (généralement plus petits dans les IGH). Les avantages de grands plateaux sont leur modularité et leur sécabilité. Chaque niveau peut ainsi être divisé en quatre entités, ce qui laisse une souplesse d’aménagement, une évolutivité de fonctionnement et une flexibilité commerciale maximales.

Alliant rationalisation des espaces et performance, la capacité est de 180 personnes par niveau, ce qui fait un ratio de 1 personne / 11 m².

L’apport de lumière naturelle dans tout le bâtiment a été particulièrement travaillé afin de la faire pénétrer jusqu’au cœur de ces volumes denses. Les grandes failles qui dessinent les quatre volumes augmentent également le linéaire de surfaces vitrées, pour une plus grande pénétration de la lumière du jour à l’intérieur. Ainsi, 100% des bureaux sont en premier jour.

Les espaces intérieurs sont également à fort confort acoustique malgré la proximité des voies de trains. Visuellement et acoustiquement, la fluidité des échanges est favorisée.

Les 4 terrasses à chaque étage offrent des espaces inédits et des vues dégagées exceptionnelles sur le paysage lyonnais. Les utilisateurs bénéficient ainsi d’espaces de vie et de travail privilégiés.


PLUS DE 3 200 m² DE SERVICES, OFFRE UNIQUE SUR LA PART-DIEU

En proposant un socle actif sur deux niveaux et une variété de services, l’ensemble offre des espaces de convivialité, de rencontres et d’échange avec les riverains et le quartier. Cela contribue à la volonté affichée de désenclaver les bâtiments pour faire de la Part-Dieu un quartier vivant, mélangeant public et privé.

Pour renforcer cette idée, les revêtements minéraux extérieurs se prolongent à l’intérieur du bâtiment, offrant une continuité des espaces. La transparence est également privilégiée : l’intérieur du bâtiment est bien visible depuis l’extérieur pour favoriser la porosité entre le dedans et le dehors.




Les services offerts sont les suivants :

Hall d’accueil : double hauteur, hôtesses d’accueil, jardin wifi et espace lounge

Restaurant : restaurant interentreprises de 800 couverts/jour, gamme de restauration sur place ou à emporter, en intérieur comme en terrasse

Business center : un espace Brainstorming et un espace Business de 4 salles de réunion modulables, dont 3 peuvent être réunies pour former une salle de conférence de 120 places

Crèche : 55 berceaux (exploitant privé), jardin terrasse protégé plein Sud

Salle de fitness : 630 m² (exploitant privé)

Commerces : 300 m² (exploitant privé)

Un roof top de 220 m² (exploitant privé), accessible indépendamment des horaires classiques de travail, favorisant les évènements commerciaux et la mixité des usages.


UNE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE ENGAGEE

La démarche environnementale globale poussée permet de viser la double certification BREEAM et HQE® Excellent (RT 2012 - 55%).

Gecina, lors de son acquisition de l’immeuble, a également souhaité renforcer la démarche environnementale en accroissant les performances RT 2012 et en obtenant le label Well, créé fin 2014 et lié au bien-être et à la santé des utilisateurs.

SKY 56 proposant déjà des espaces très qualitatifs en termes de confort, la conception même du projet a aisément permis son adaptation au label Well. Parmi les sujets travaillés : un choix de matériaux présentant peu d’émission de Composé Organique Volatile, un « flush-out » pour ventiler le bâtiment bien avant l’arrivée des occupants, etc.

SKY 56 est ainsi le premier IGH français labellisé Well.


UN CHANTIER A HAUTE TECHNICITÉ

Depuis les fondations et les sous-sols contigus aux voies SNCF jusqu’aux façades, le projet a fait appel aux techniques de construction les plus avancées.

Par ses dimensions (31 500 m²) et son classement IGH, le chantier SKY 56 fait partie des "Grands chantiers Bouygues".

La rapidité du chantier et les contraintes de site ont nécessité une organisation exceptionnelle. La méthode de management Lean, issue de l'industrie automobile, a été mise en place pour améliorer la sécurité, les performances et le bien-être des intervenants.

SKY 56 aura nécessité 34 mois d’un chantier efficace et exemplaire.


Cette histoire est disponible en plusieurs langues
Crédits de projet
Fiche technique du produit

The hospitality Center
prochain projet

The hospitality Center

Centres d'information
Kamenka, Lipetsk region, Russia - Construction terminée in 2021
Voir le projet