88 logements et un local d’activités pour Emerige et la Semip ZAC des Grands Moulins à Pantin

Avenier Cornejo architectes as Architects

Pleine conscience

Depuis son édification en 1822, le canal de l’Ourcq en a vu passer des métamorphoses. Des territoires agricoles à la capitale, du Paris au Grand Paris, des transformations industrielles aux métamorphoses culturelles, du labeur aux loisirs, ses berges confirment l’adage selon lequel on ne se baigne jamais dans le même fleuve.

 

À l’heure de la métropolisation et de l’intégration territoriale, le canal est le fil directeur des réinventions de la ville. À Pantin, juste avant le périphérique, il jouxte des géants reconvertis, le CND (ex hôtel central de police) et les Grands Moulins (futurs bureaux BNPParisbas), et juste après il traverse les petites et grandes folies du parc de la Villette. Ses abords sont parcourus par les joggers et les cyclistes et, sur une cadence très régulière, guinguette et café invitent le flâneur métropolitain à une pause forcément divertissante.

 

L’opération de Avenier-Cornejo pour Emerige se situe précisément là, sur la place, en contrebas d’un pont menant de l’hôtel de ville de Pantin et sa station de RER à la rue Hoche et sa station de métro de la ligne 5, le long de la rue Ella Fitzgerald. C’est donc sur les fondements d’un emplacement exceptionnel, d’un patrimoine industriel et d’une dynamique constante de passages et de mouvements que l’agence a fondé sa réflexion sur le plan masse de l’opération.

 

Les architectes ont choisi de fractionner le bâti en trois entités au lieux de deux imaginés par les promoteurs, et de les disposer en demie étoile autour de place. Ce faisant, ils confirment le statut de petite centralité de lieu et offrent à tous une adresse sur cette place. Cette option permet aussi de composer un jardin entre les trois bâtiments, un espace vert généreux qui vient lécher chacune des emprises et qui est visible depuis les rives du canal comme depuis la place d’où il offre une percée visuelle bienvenue. Sur cette place se dresse d’ailleurs depuis peu une oeuvre d’art rappelant l’ancienne cheminée des blanchisseries Elis.

 

Les trois bâtiments semblent s’inscrire en pleine conscience dans ce site riche et complexe de la ZAC des Grands Moulin de Pantin. Conscients du paysage, ils proposent à chaque appartement des loggias et de vastes terrasses ou des balcons en proue sur la place et le jardin de sorte que leurs habitants puissent vivre dans un lien fort avec l’extérieur avec, en ligne de mire, les flamboiements de la Géode. Conscients de l’héritage métropolitain et du patrimoine architectural de la ville de Pantin, ils affichent des façades en briques pleines à joint vif, un matériaux à la fois contemporain et familier des grandes histoires industrielles. Chaque bâtiments arbore une teinte distincte, gris anthracite, gris clair et rouge permettant de les singulariser certes, mais aussi de contribuer à l’impression de diversité qui se détache de cet ensemble homogène. Très contemporaine, la brique est reconnue pour sa pérennité et l’excellence de ses vertus environnementales affirmant aussi la conscience écologique de cette opération. Les fenêtres ainsi que les volets roulants et les gardes-corps des balcons sont en aluminium de teinte métallique différente selon les bâtiments.

 

L’agencement des appartements favorise la simplicité des distributions, la luminosité des pièces, la qualité des orientations tout en satisfaisant les standards de qualité développés par le promoteur Emerige attaché également à des halls d’immeuble qualitatifs véhiculant l’image d’élégance et de robustesse de l’opération. Dans le prolongement des logements en rez-dechaussée, de grandes terrasses privatives s’ouvrant directement sur le jardin commun transforment cette localisation en pied d’immeuble en atout. Pour encourager les circulations douces, des locaux facilement accessibles sont réservés au rangement des vélos et des poussettes.

 

Le choix de conserver trois grands arbres existants sur la parcelle a permis d’offrir un florissant écrin de verdure aux habitants et ce dès la livraison du bâtiment. Dans ce jardin, de nouvelles espèces locales, robustes et nécessitant peu d’entretien et d’arrosage ont été plantées. Leurs régime racinaire et leur port ont également été un critère de sélection. Enfin, le choix de végétaux entomophiles et faiblement allergisants a le double avantage de favoriser la biodiversité des insectes et des oiseaux tout en limitant les nuisances pour le voisinage.

This story is available in multiple languages